A bout de souffle sur Potosi

potosi-bolivie

 

Potosi est la ville la plus haute du monde (4060m). Autrefois prospère grâce à l’exploitation de ses mines d’argent la ville de Potosi a très vite perdu de son prestige une fois celles-ci épuisées. Potosi reste néanmoins connue pour son architecture mêlant style indigène et colonial,  la « Casa de la Moneda » qui est l’un des plus beaux musées d’Amérique du Sud mais également la très controversée visite des mines.

Potosi est souvent boudée par les voyageurs pressés qui se rendent directement dans la ville de Sucre. La ville n’est pas à couper le souffle mais vous le sentirez court au travers de vos pérégrinations dans ses petites rues escarpées. Potosi est néanmoins une étape plus qu’agréable à intégrer dans un itinéraire en Bolivie.

 

 

Comment se rendre sur Potosi ?

  • Au départ d’Uyuni: bus à 30B, environ 3h. Faire le trajet de jour car les paysages sont magnifiques.
  • Au départ de Sucre: bus à 20B environ 4h de trajet.

 

Combien de jours rester sur Potosi ?

Un jour suffit pour visiter la ville et le musée de la Casa de la Moneda. Un jour de plus et vous pourrez vous aventurer dans les mines. Les voyageurs pressés par le temps préféreront sauter cette ville et se dirigeront directement sur Sucre, la ville blanche.

potosi-bolivie-plaza

 

Où loger sur Potosi ?

Koala Den est un repère à backapckers. La demande est si forte qu’ils ont ouvert un établissement quelques mètres plus loin dans la même rue: « Koala Den succursal 1 » (tables de ping pong et lonely planets à dispo dans le patio) Il est possible de faire des machines à laver.

Le lit en dortoir coûte 50B (7e) et la chambre double 150B (21e) Le petit déjeuner est inclus.

hostel-potosi

 

Que faire sur Potosi ?

  • Visiter les mines. Sujet controversé chez les backpackers mais tous les retours d’expérience sont les mêmes: « c’est étrange mais c’est une expérience à vivre » Le Lonely Planet recommande de ne pas descendre dans les mines si des explosions de dynamite sont prévues… dommage c’est plutôt marrant à ce qu’on nous a dit.

Prix: 60B pour un groupe avec un guide espagnol.  Autrement les prix grimpent si vous souhaitez un guide anglais ou si vous êtes moins de 5 personnes à partir en excursion (80 à 100B)

Où booker ? L’agence « Amigos de Bolivia » propose un excellent rapport qualité/prix. La propriétaire est adorable, elle vous donnera plein de conseils pour cette visite dans les mines ou sur votre itinéraire de voyage.

  • La casa de la Moneda: l’un des plus beaux musées d’Amérique du sud. Pour ceux qui aiment s’attarder devant des œuvres sachez que le guide espagnol passe un peu vite sur sa visite qui prend en moyenne 1H30.
  • Flâner dans les rues pour observer les vestiges de l’architecture coloniale espagnole (balcons en bois, églises aux façades sculptées…) se balader dans les marchés où la mode bolivienne semble s’être arrêtée dans les années 2000.

Lors de votre visite de la ville vous tomberez surement sur des fœtus de lama utilisés lors de rituels. Ce sont des porte-bonheurs qui sont enterrés sous les habitations des Boliviens afin de s’attirer chance et fortune. Certains voyageurs racontent qu’il y a des Boliviens qui utilisent parfois des corps humains à la place des fœtus de lama et qu’il ne fait pas bon de s’endormir ivre dans la rue… info ou intox, quoi qu’il en soit si vous envisagez de faire des cadeaux bizarres, n’essayez pas de ramener des fœtus de lama en France car ils sont interdits à l’exportation 😉

foetus-lama-potosi-bolivie

 

Où manger sur Potosi ?

Les restaurants les moins chers sur Potosi sont ceux que l’on trouve près des marchés (13B entrée/plat/dessert) C’est de loin les meilleurs. Autant faire ses courses au marché et cuisiner dans la cuisine de son hôtel.

  • Restaurant Santa Maria

Bonne cuisine bolivienne et européenne. D’apparence on dirait qu’il s’agit d’un endroit chic mais les prix sont corrects. 30/40B en moyenne. On peut y manger des pizzas au lama. C’est un peu écoeurant sur les bords, mieux vaut la partager.

  • Restaurant 4060

Le restaurant touristique par excellence. On le retrouve en tête de char sur TripAdvisor & Lonely Planet. Les hamburgers comme les pizzas sont plutôt bonnes. Ca reste un restaurant sympa pour ceux qui souhaitent avoir un peu de confort à l’européenne.

  • Le market: coeurs de vache & patisseries 

Si l’estomac vous le dit vous pouvez vous offrir un barbecue de coeur de vache et pommes de terre sur la place en face du mercado central. Les moins téméraires peuvent se rendre dans la « calle bolivar » juste à côté de l’église pour se régaler d’une des nombreuses patisseries boliviennes à prix mini. L’une de ces patisseries est en forme de cone, fourrée à la crème et recouverte au sommet par de la coco râpée. Délicieux et surprenant quand on connait la pauvreté de la gastronomie bolivienne…

 

Où boire un café ?

Julios café. Ambiance sympa dans ce petit café qui dispose de 2,3 tables en terrasse. Il y a une vraie machine à café, ce qui est plutôt sympa pour les afficionados. C’est agréable de trainer dans le café le soir autour d’une bière (25B la bouteille d’1L) sous la statut du grand diablo rouge qui trône au dessus du bar.

 

Où faire sa laverie sur Potosi ?

10B le kilo. Laverie cheros mais service au top (nos habits d’Uyuni ont ressuscités) La laverie se situe sur la calle Quijarro.

 

Bon séjour à Potosi !

 

https://www.instagram.com/p/BQDI4FsjEXZ/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *