Ascension du Kilimandjaro : guide pour atteindre le sommet de l’Afrique

Atteindre le sommet du Kilimandjaro, c’est un rêve que j’avais depuis longtemps. Car quoi de plus symbolique pour un esprit libre que d’atteindre les 5 895m de Uhuru Peak ? (le sommet de la liberté en swahili). Dans cet article je vous explique comment réussir une ascension du Kilimandjaro, et tout cela sans vous entraîner comme un malade ou vendre un rein pour payer votre expédition. Suivez le guide !

La première question qu’on se pose quand on veut faire cette expédition c’est :

Faire l’ascension du Kilimandjaro, ça coûte combien ?

Et bien ça dépend du nombre d’heures que tu passes dans le Kilimandjaro national park..mais aussi du confort que tu choisis pour ton ascension.

Les prix varient entre 2000$ et 6000$.

Au Kilimandjaro, on paye une taxe de 82$ par tranche de 24h. Donc selon l’itinéraire que tu prends, le prix n’est pas le même.

A cela tu ajoutes les frais pour dormir aux cabanes (ou au camping), les frais de secours, les salaires des guides, porteurs etc.

Certains seront tentés de faire l’ascension en moins de jours pour payer moins cher. Mais ce n’est pas une très bonne idée (je vous explique plus bas pourquoi).

  • Précision importante : ce qui compte, ce n’est pas de trouver le prix le moins cher pour faire l’ascension du Kilimandjaro. Le plus important, c’est vraiment de trouver un bon guide et une équipe solide pour vous accompagner (Ecris moi ici et je te donne le bon contact)

Maintenant que tu es prêt psychologiquement à lâcher un SMIC pour vivre l’expérience de ta vie, tu peux réfléchir à :

Quel est la meilleure itinéraire pour gravir le Kilimandjaro ?

Il existe 8 routes qui mènent jusqu’au sommet du Kilimandjaro, et les 2 plus populaires sont :

Marangu Route, aussi connue sous le nom de  « Coca Cola route » (car c’est la plus confortable, on y dort dans des refuges)

Machame route ou « Whisky road » (la plus difficile, on y dort en camping et selon la saison ça caille sévère)

machame-route

Personnellement, j’ai choisi de faire l’ascension par Machame route, en 7 jours.

Les avantages de cette voie :

  • Les paysages sont magnifiques et variés. On passe à travers 5 types de végétations différentes ;
  • On grimpe le fameux Barranco wall, un mur de pierre qui atteint les 4200m. Vues panoramiques garanties (selon la météo) ;
  • On emprunte un chemin différent pour la descente ;
  • La voix Machame permet une bonne acclimatation.

guide-kilimandjaroIl est possible de faire cette voix en 6 jours, mais tu augmentes tes chances d’atteindre le sommet si tu ajoutes une journée .

Parce que si tu choisis de faire Machame route en 6 jours (vs 7 jours comme je te le conseille) :

  • Tu marches 8h le jour 5 (au lieu de 4h) ;
  • Tu arrives vers 18h au base camp, et le temps de manger tu n’as que  4h de sommeil au collimateur avant de t’attaquer à l’ascension finale qui débute à 23h30.

➡️ Garde en tête que tu auras déjà 5 jours de randonnée dans les pattes et que l’altitude fatigue énormément (on peut pas comparer ses performances à celles d’une rando basse altitude)

4h de sommeil pour entamer l’ascension finale, c’est pas pour tout le monde (c’est clairement la partie difficile, les jours d’avant c’est de la gentille préchauffe).

Mon conseil : 7 jours sur Machame Route, c’est la garantie d’atteindre Uhuru Peak, le sommet du Kilimandjaro.

Et puis c’est l’itinéraire qui offre les paysages les plus scéniques (avec Lemosho Route).  Au fil de l’altitude tu vas passer de la forêt tropicale, à des déserts de pierre pour terminer à marcher près des glaciers.

Ma zone préférée ?

Les glaciers, of course !

kilimanjaro-glacier

Coucou j’ai l’air trop contente mais j’suis au bout de ma vie et à bout d’oxygène

L’erreur à ne pas faire quand on veut gravir le Kilimandjaro

  • L’erreur numéro 1 : c’est de choisir une agence pas chère pour faire l’ascension.

En général en Afrique : pas cher = bancal.

  • L’erreur numéro 2 : c’est de choisir de faire Marangu route pour payer moins cher.

Cette route est la plus facile en terme de confort, mais la pire en terme d’acclimatation.

Le but ce n’est pas de vomir et d’avoir l’impression que ta tête va exploser sur les dernières 24h de l’ascension.

Je vois beaucoup de backpackers qui prennent cette route et abandonnent à Stella point (l’avant dernier point avant le sommet Uhuru Peak).

Franchement c’est con, surtout que Stella point c’est à 300m du sommet final…

Sauf que lorsque tu n’arrives plus à respirer, bah 300m ça fait long.

stella pointEt puis si tu mets trop de temps à monter, tes guides te demanderont de descendre pour des questions de sécurité.

Il est tout à fait possible de réussir son ascension en passant par cette route (le taux de réussite jusqu’à Uhuru Peak est de 25%). Les 4 premiers jours passent crème, c’est le 5ème où tu comprends ta souffrance.

Réfléchis-y si tu veux tenter cette route. Il ne suffit pas d’être en bonne condition physique, la question c’est : comment vas-tu t’acclimater au manque d’oxygène ?

 

taux-réussite-kilimanjaro

Qu’est-ce qu’on met dans son sac pour faire l’ascension du Kilimandjaro ?

Si t’es un randonneur aguerri tu sais bien que la règle d’or c’est less is more.

Un sac efficace pour le Kilimandjaro c’est :

Pour la marche : 

– Un sac de moins de 10kg type Duffle bag waterproof (c’est celui que les porteurs prendront) ;

– Un petit petit sac de randonnée ;
– Une housse de pluie pour ton petit sac à dos ;
– Des chaussures de marche (que tu as déjà essayé, sinon gare aux ampoules) ;
– Des scandales pour le soir (claquettes chaussette, german style)
– Des chaussettes de marche ;
– Un manteau de montagne
– Une doudoune compressible ;
– Une polaire ;
– Une cape pour la pluie ;
– Des gants de ski et des sous gants ;
– Un bonnet ;
– Des lunettes de soleil ;
– Une gourde ;
– Des barres énergétiques.

Pour le camping :

– Un sac de couchage 0°C minimum ;
– Un matelas de sol (le Forclaz MT500 est top, très bon rapport qualité prix) ;
– Un kit de réparation pour le matelas (le mien s’est éclaté au base camp, l’enfer à -10 degrés)
– Une lampe frontale.

Pour l’ascension finale :

– Un pantalon de ski ou un sur-pantalon waterproof avec des couches en dessous ;
–  Un legging et des sous couches thermiques (le mérinos c’est le best of the best, on en trouve easy chez l’ami Decathlon) ;
– Des gants de ski et des sous gants ;
– Un bonnet.

L’ascension finale c’est clairement le jour où t’enfiles toutes tes couches.

Bon à savoir : il est possible de venir les mains dans les poches et louer tout ton matériel via ton agence ou sur place dans les boutiques de location. Personnellement je recommande d’avoir au moins son propre sac de couchage et des chaussures de marche.

Qu’est-ce qu’on mange pendant l’ascension du Kilimandjaro ?

L’altitude ça creuse, et on mange TRÈS bien.

C’est abusé ce que les porteurs ramènent avec eux…

Pot de beurre de cacahuète XXL, 1 kilo de margarine, ketchup normal, ketchup épicé (le tout dans des bouteilles en verre) etc…

Je leur ai demandé pourquoi ils se cassaient le dos à porter des trucs pareils.

« It’s because we need to have the same standards as everyone«  – On doit avoir les même standards entre nous.

En gros, si James zi American dit à Marta l’allemande qu’il a du peanut butter au petit dej alors que Gertrude elle a que des confitures, ça peut créer un drama entre des groupes de différentes agences (true story)

Donc côté nourriture, pas de soucis à se faire tu vas bien manger.

Chaque jour, ton équipe monte une tente pour que tu puisses t’abriter et manger. A ton arrivée il y aura toujours une bonne tasse de thé qui t’attend et un gouter.

C’est l’ascension de luxe.

Mais si t’es un chaud de la rando d’altitude, il est possible de partir avec une équipe réduite et tu emportes ton propre matériel.

C’est pas évident et selon l’itinéraire que tu empruntes, tu passes par des endroits sans accès à l’eau – donc pas possible de recharger tes gourdes.

Faut-il être sportif pour atteindre le sommet du Kilimandjaro ?

C’est certain que plus tu es sportif, moins tu vas souffrir niveau courbatures.

Mais même en étant sportif on peut terriblement souffrir du mal de l’altitude – car c’est là la principale difficulté de l’ascension du Kilimandjaro.

J’ai vu des retraités et des personnes qui ne se sont jamais entraînées de leur vie atteindre le sommet du Kilimandjaro. C’est bien plus accessible qu’on ne le croit.

Ce qui compte, c’est de monter tranquillement pour bien s’acclimater.

Mon équipe était un bon crash test car nous étions deux :

Sainga : qui ne fait jamais de sport et ne s’est pas entraîné pour faire l’ascension du Kilimandjaro ;
Moi : habituée des montagnes suisses et françaises, je m’entraines en salle 3 X par semaine.

Et bien nous avons tous les deux atteint le sommet !

Pour Sainga, la 1ère journée a été difficile. Il a fait un KO technique à 20h, impossible de manger quoi que ce soit.

Le reste de la semaine s’est bien passé sauf pour lui sauf à l’ascension finale où il a voulu abandonner plus d’une fois mais on a bien tenu grâce à la motivation de notre guide.

Mon conseil : allez vous entraîner un peu en marchant dans les montagnes. Si vous êtes vraiment chaud, prenez un coach ! Je vous recommande l’excellent Yann Pupier qui m’a coaché pour bon nombre d’ascensions (clique ici pour voir ses coaching en ligne).

Quel est le meilleur mois pour faire l’ascension du Kilimanjaro ?

Juin à Septembre c’est l’idéal.

Si tu pars au mois de novembre comme moi, tu ne croiseras personne mais tu ressembleras à ça :

Comment éviter de souffrir du mal de l’altitude lors de l’ascension du Kilimandjaro ?

La meilleure option : c’est de partir au minimum 6 jours pour bien s’acclimater si tu n’as pas l’habitude de l’altitude.

Le corps est une machine bien faite, il s’adaptera tout seul.

L’ascension du Kilimandjaro se fait « pole pole » (doucement en swahili).

Traduction : faut pas être pressé !

Si tu n’as pas l’habitude et que tu grimpes trop vite, tu risques le fameux MAM : mal aigu des montagnes.

Pense à bien t’hydrater : avec l’altitude tu as besoin de 5 litres d’eau (à boire, en soupe, jus, etc)

Tu peux également t’aider avec :

L’homéopathie avec 5 granules / jour de coca (la fameuse feuille utilisée en Amérique du Sud contre le MAM)

Le médicament Diamox (sur ordonnance) 1/2 comprimé par jour.

Naturels ou chimiques commencez à prendre votre traitement un jour avant l’ascension du Kilimandjaro.

Les arnaques à éviter lorsque l’on veut faire l’ascension du Kilimandjaro

Certaines agences peu scrupuleuses proposent des tours au kilimandjaro à des prix très compétitifs (généralement ce sont les agences basées dans la ville de Moshi)

Mais lorsque l’on casse les prix, il y a toujours quelqu’un pour payer.

Les porteurs et les guides de ce type d’agence sont payés moitié prix (4$ par jour) et des économies sont faites sur leur dos : ils sont mal nourris, on ne leur fourni pas d’équipement pour la montagne et souvent ils sont entassés dans une tente pour dormir.

Le problème, c’est que les Tanzaniens sont prêts à tout pour décrocher un job, et des agences peu scrupuleuses en profitent.

Pour vous dire, lorsque j’ai fait l’ascension du Kilimandjaro, certains porteurs attendaient depuis 2 semaines devant l’entrée du parc dans l’espoir de pouvoir rejoindre une expédition et gagner un peu d’argent.

Etre porteur est un travail très demandant (ils portent 20 kilos de matériel sur leur dos jusqu’au base camp) mais ce travail est recherché car il est mieux payé que d’autres jobs (entre 8 et 10$ par jour, salaire auquel on ajoute des pourboires)

Il est bien de compter 2 porteurs et 1 guide par personne pour faire l’ascension du Kilimandjaro (car il faut répartir la charge du matériel emporté : tente, nourriture, eau etc…)

Autre chose à savoir : prévois des enveloppes pour mettre les pourboires des porteurs et guides. Tu pourras leur remettre en mains propres à la fin de ton ascension. Ne donne pas une enveloppe globale car certains guides se mettent dans les poches une partie des pourboires des porteurs (ouais ouais pas de pitié les gars).

barancu wall kilimanjaro

Quels pourboires dois-je ajouter au coût total de mon Ascension du Kilimandjaro ?

Il y a une hiérarchie au sein de l’équipe. En moyenne il faut compter :

– 20$ de pourboire par jour pour un guide

– 15$ / jour pour le chef

– 12$ / jour pour le serveur (qui est aussi porteur et maîtrise l’anglais)

– 10$ / jour pour les porteurs (la plupart ne parlent pas anglais)

Cette grille tarifaire est à titre indicatif, libre à vous de donner plus ou moins. Mais gardez en tête que vous récompensez un travail difficile et vous participez à nourrir une famille en Tanzanie (même si c’est dur de lâcher du pourboire après avoir déjà payé plus de 2000 dollars, c’est important 🙂

Une autre manière de soutenir votre équipe, c’est de leur  offrir vos vêtements de randonnée ou vos chaussures. C’est une chose courante qui se fait au Kilimandjaro.

Sachez que les guides du Kilimandjaro rêvent d’avoir une montre Garmin. Ça peut faire office d’un pourboire également.

Pour notre part, nous étions deux à faire l’ascension du Kilimandjaro et nous avons ajouté 490$ de pourboires pour une équipe de 11 personnes.

Et si vous voulez aller plus loin :

Vous pouvez sponsoriser les études d’un porteur au Kilimanjaro !

Certains porteurs rêvent de devenir guide, car cela leur permet d’accéder à un meilleur niveau de vie ou simplement de vivre de leur passion plus décemment.

Mais pour cela, il faut passer à l’école des guides, et cela coûte environ 500$.

Si vous avez toujours rêvé de participer à un projet qui a du sens, c’est peut être l’occasion. Car ici vous ne faites pas de la charité, vous soutenez une personne en lui donnant accès à l’éducation.

500$ pour changer la vie de quelqu’un, c’est pas énorme.

Look at this smile :

Big smile pour William, porteur au Kilimanjaro car on lui a sponsorisé ses études de guide

C’est ce qu’on dépense lors d’un week-end en Europe. Mais en Tanzanie, ça donne un avenir à une personne qui n’a aucune aide sociale ou gouvernementale pour s’en sortir.

Alors évidemment, n’allez pas donner 500$ à un porteur (il sera tenté de les garder)

Mais si vous rencontrez un porteur qui souhaite passer à l’étape supérieure, écrivez-moi.

Je vous mettrai en contact avec le directeur d’une école sérieuse.

Bonne ascension du Kilimandjaro !

Je te souhaite d’arriver au sommet d’Uhuru Peak et de sentir ce vent de liberté qui t’enivre à 5 895m au dessus de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *