Le culte de la mort au pays Toraja

tombeau-pays-toraja

Le pays Toraja est une région située au centre du Sulawesi, en Indonésie. Il y règne une ambiance bien particulière puisque le culte de la mort est présent partout: arbres à bébés morts, sépultures dans la roche, grottes remplies de crânes… 

grotte-pays-toraja

On se rend au pays Toraja avant tout pour assister à ces impressionnantes cérémonies funéraires qui ont principalement lieu de Juillet à Août. Durant 3 jours on célèbre la mort à travers des sacrifices sanglants de dizaines de buffles et de cochons. Chaque habitant tient un registre du don qui a été fait au défunt (un cochon à sacrifier par exemple) et celui-ci recevra à son tour un don égal lors de son enterrement. Concrètement plus tu as d’animaux à égorger ou éventrer le jour de ton enterrement et plus tu es quelqu’un d’important au pays Toraja. Alors que certains économisent pour s’acheter une belle maison ou s’offrir un beau mariage, les habitants du Toraja eux économisent toute leur vie, quitte à s’endetter pour s’offrir un enterrement hors norme et célébrer leur passage de la terre au ciel.

Que faire à Rantepao ? 

  • Assister à une cérémonie funéraire

sacrifice-buffle-pays-toraja-sulawesi-compressor

Ne vous faites pas avoir à payer un package qui coûte une fortune. Vous pouvez vous rendre de vous même à ces cérémonies en demandant aux locaux où elles se trouvent. En revanche c’est assez compliqué de les trouver, il vaut mieux donc partir bien en avance afin de ne pas rater le début des festivités. De plus, les routes pour s’y rendre sont très escarpées, les villages traditionnels se trouvant souvent dans les hauteurs.

Les cérémonies ont lieu quasi tous les jours au mois de Juillet/Août. Il est de coutume de ramener des paquets de cigarettes ou de sucre à offrir aux proches du défunt. Ames sensibles s’abstenir car les sacrifices de buffles et de cochons ont de quoi te faire remonter tout ton petit-déjeuner.

indonesien-sulawesi

Avec de la chance, vous pourrez assister à l’enterrement du défunt. Cependant, ne vous attendez pas à un enterrement à l’occidentale. Ici les gens crient en portant le cercueil, le tirent de chaque côté jusqu’à le faire tomber. C’est pour eux une manière d’accompagner le mort jusqu’au ciel, les chutes représentant les contraintes de la vie, et ses proches le relevant pour mieux les affronter. Le défunt finira dans une tombe incrustée dans un énorme rocher.

tombeau-sulawesi

 

  • Louer un scooter et partir à la découverte des mystères du pays Toraja 

Il est possible de visiter des grottes à cadavres, arbres à bébés morts, pierres monolithiques et tout autres lieux mortuaires fort sympathiques. Au sud de Rantepao, il a plusieurs cascades et grottes à chauve souris. L’idéal c’est de demander une carte de la région à votre guesthouse et de partir vous aventurer dans les environs. Voyager dans le pays Toraja c’est s’imprégner de l’atmosphère de la région. Vous y croiserez des paysans travaillant dans les champs, des buffles qui prennent des bains de boue, des enfants qui vous accueillent gaiement dans leur village et d’autres scènes de vie si typiques du Sulawesi.

enfant-sulawesi-indonesie

 

  • Partir en trek dans les hauteurs du pays Toraja.

Les paysages sont sublimes entre les rizières et les maisons traditionnelles au toit “en forme de bateau” ou plutôt en forme de cornes de buffles.

toit-bateau-maison-sulawesi-compressortrek-rizieres-pays-toraja

Comment aller de Makassar à Rantepao ? (le pays Toraja)

Pour rejoindre Rantepao de la ville de Makassar ou de l’aéroport il faut se rendre à la station  de bus “Daya”. L’idéal est de booker un bus de nuit classe “executive” (départ 21h, 180 000rp)

Certains voyageurs préfèrent passer une nuit à Makassar après un long voyage afin de se reposer. Le désavantage c’est que le lendemain ils passent leur journée dans le bus (10h de trajet) Nous redoutions un peu le confort du bus de nuit, d’autant plus après avoir passer la nuit précédente sur le banc de l’aéroport de Singapour. A notre surprise les bus sont hyper confortables (sièges XXL inclinables avec des reposes pieds, coussins, plaids…) et on a dormi comme des bébés. Booker un bus de nuit permet donc de gagner une journée de trajet mais également d’économiser une nuit à l’hôtel. 

Pour se rendre à la station de bus Daya au départ de l’aéroport de Makassar il faut prendre le “Dimri bus” (27 000Rp) qui vous conduit en 20/30min à la station de bus. A droite en sortant de l’aéroport il faut descendre les escaliers et il y a un petit comptoir pour acheter un ticket.

Arrivés à la station Daya des indonésiens nous ont demandé de payer un droit d’entrée pour la gare (WTF) C’est un gros bullshit dont on s’est débarrassé d’un “saya tidak mengerti” (“Je ne comprends pas” en Indonésien) Ca les a bien fait marrer de voir des babtous parler indonésien et ils ont lâché l’affaire immédiatement.

Où loger sur Rantepao ? 

Riana Guesthouse. Pension familiale. 7 chambres.  La chambre avec eau chaude située au bout du balcon est la plus spacieuse et lumineuse (180 000rp après négociation) Les autres chambres sont à 150 000rp petit déjeuner inclus.

La guesthouse se situe à moins de 10min à pied du terminal du bus venant de Makassar. (checker la localisation sur maps.me)

Cottage 88. Nous n’y sommes pas allés mais nous avons eu de très bons retours de voyageurs.

Où manger sur Rantepao ? 

Restaurant Aras: western & local food. Prix raisonnables et très bonne cuisine. Le soir l’ambiance est sympa avec les petits indonésiens qui grattent de la guitare. Le Nasi Campur est top, les bières un peu chères. C’est un restaurant très touristique qui affiche souvent complet le soir (il n’y a pas la masse/voir pas du tout de restaurants sympas sur Rantepao alors forcément il est pris d’assaut)

Comment circuler sur Rantepao ? 

•Bemo (5000Rp la course en moyenne) Pour les courses plus lointaines (dans les montagnes par exemple) le bemo ou un voitures privée coûtent 20 000rp/personne.

•Scooter: location dans un shop dans la rue parallèle à la guesthouse “wislma I maria”: 75 000rp après négociation vs 100 000rp la location dans les guesthouses.

 

1 Comment

  1. Pierre 24 décembre 2016

    Super article et j’aimerai que l’on ne me fasse pas de procès en crédibilité parce qu’il s’agit de ma soeur ou parce que je l’avais rejoint sur cette partie de son tour du monde. Noooooon.. rien à voir ! :) Ceci dit le pays toraja est magnifique, encore préservé et riche de bien des surprises (si la surprise est un ascenceur, ici c’est celui qui t’emmène des toilettes hommes de la gare du nord à une plantation de vanille etreinte d’une couronne d’émeraudes et perdue dans un immensité de saphir… ouai ouai même écart, je n’exagère jamais).

    Alors si tu as rêvé d’être :
    – explorateur(trice),
    – aventurier(ère),
    – boucher de grosses pièces,
    – chasseur de rats-chiens ou de cafards-chat à Jakarta,
    – ou encore princesse des îles

    Alors c’est fait pour toi 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *