9 questions sur l’expatriation en Nouvelle-Zélande

expatriation-nouvelle-zelande

Partir vivre en Nouvelle-Zélande c’est un rêve pour certains, une réalité pour d’autres. On se pose beaucoup de questions sur ce pays lointain : quel type de visa utiliser ? quelles sont les opportunités professionnelles ? Où s’installer ? Cet article a pour but d’éclairer ceux qui voudraient tenter l’aventure mais qui ne savent pas trop comment s’y prendre ! Que ce soit dans le cadre d’un Visa Travail Vacances ou d’une expatriation sur le long terme, vous trouverez de précieuses informations pour vous aider à y voir plus clair sur la vie en Nouvelle-Zélande, et plus particulièrement à Auckland.

1. Quel type de visa utiliser pour ses premiers pas en Nouvelle-Zélande ?

Pour simplifier, et ne citer que les deux plus populaires:

  • Le visa tourisme (jusqu’à 9 mois) et un Working Holidays Visa (un an, permet de travailler sur place).
  • Le PVT: un visa travail à part entière car avec la nationalité française, il nous est possible d’effectuer un CDD d’un an.

Ces deux types de visa sont idéal pour se donner un premier aperçu de la Nouvelle-Zélande avant de choisir si l’on souhaite s’expatrier.

Il existe de nombreuses autres options de visa qui sont détaillées sur le site de l’immigration (en anglais) et les principales sur LPJ (en français)

À savoir que passé 30 ans si tu n’es pas en couple avec un néo-zélandais, entrepreneur avec de l’expérience et des économies, millionnaire ou bien sur la « skill shortages list », cela devient compliqué de s’expatrier.

Si tu as pour ambition de t’installer en Nouvelle-Zélande de façon permanente / vs un simple voyage,  il vaut mieux utiliser le working holiday visa qui te servira de tremplin vers une éventuelle sponsorisation pour un work visa. 


Voir cette publication sur Instagram

Golden hours 🔥 🏄‍♂️ @alex_ferte #muriwai #sunset #surfing #islandlife #nzstyle #newzealand #auckland

Une publication partagée par 🍃🌏 B.T.B.W (@bornestobewild) le

 

2. Quelle est la meilleur période pour venir en Nouvelle-Zélande ?

La Nouvelle-Zélande se situe dans l’hémisphère sud. Les saisons sont donc inversées par rapport à la France. Les températures sont douces dès novembre et l’été bat son plein de décembre à février. L’hiver pointe ensuite le bout de son nez. La période de juillet-août est la pire pour s’aventurer en Nouvelle-Zélande : il fait froid et il pleut beaucoup.

À Auckland (le nord) les températures chutent rarement en dessous de 10 degrés. À quelques heures de route se trouve le Northland, la région qui a le plus de jours ensoleillés. Et ça tombe bien c’est la région où l’on trouve les plus belles plages de Nouvelle-Zélande.

Pour bénéficier des billets d’avion les moins chers évitez la période de noël où les prix doublent. L’idéal est de réserver 4 à 6 mois à l’avance son billet d’avion. Les prix des billets d’avion les moins chers pour la Nouvelle-Zélande sont sur la période allant d’août à novembre (les billets coûtent moins de 1000 euros)

Je recommande d’arriver au mois d’octobre. L’été arrive et les prix sont encore corrects (notamment le prix des voitures et des vans, c’est tout un business et c’est difficile de faire des affaires en été à l’arrivée de tous les backpackers)

bay-of-islands

3. Est-ce qu’il est préférable de réserver un billet d’avion via une agence de voyages ?

Réserver un billet d’avion avec une agence de voyages permet d’être flexible sur ses dates d’arrivée et de retour. Les prix sont les mêmes que ceux que l’on trouve sur les comparateurs de vols car les agences négocient des prix de gros.

Acheter un aller simple revient plus cher qu’un aller-retour alors je conseille de réserver un open ticket via une agence. Le Cercle des Vacances est la moins chère et la plus sérieuse. Elle permet de changer jusqu’à 2 fois sans frais son billet de retour.

En revanche gardez en tête que le retour doit être pris dans l’année. Cela signifie que si vous partez le 20 aout 2018, vous avez jusqu’au 20 aout 2019 pour rentrer en France sinon vous perdrez votre billet retour.

La compagnie aérienne Air New Zealand propose également un billet tour du monde à 1500 euros. C’est le billet multi destinations le moins cher du marché. Cela peut être l’occasion de faire quelques stops sur le chemin de la Nouvelle-Zélande.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 🍃🌏 B.T.B.W (@bornestobewild) le

 

4. Dans quelle ville s’installer en Nouvelle-Zélande ?

La plupart des expatriés s’installent à Auckland car c’est la plus grande ville de Nouvelle-Zélande et c’est là où on trouve le plus de travail. Wendy Wellington est souvent la seconde option.

La ville en soi n’a rien de très attrayant, on peut même vite s’y ennuyer. En revanche ce qui est intéressant ce sont les alentours. Il suffit de rouler 40 minutes pour se retrouver en plein milieu de la nature ou au bord de la mer. Ça permet de partir en escapade tous les week-ends sans faire trop de route, ce qui est plutôt sympa.

La ville est d’ailleurs régulièrement classée dans le top des villes les plus agréables à vivre au monde.

auckland-devonport

5. Dans quel quartier s’installer à Auckland ?

J’ai habité dans quatre quartiers différents jusque-là et le meilleur selon moi c’est Grey Lynn. Le quartier est central et les prix abordables. On trouve facilement une chambre entre 200 et 250 NZ$ par semaine dans une colocation.

Le seul bémol ce sont les maisons qui sont anciennes et vraiment mal isolées (comme la plupart des maisons en Nouvelle-Zélande) Du coup l’hiver on peut souffrir du froid et de l’humidité. Si vous faites des visites en été gardez en tête ce point-là, même si les maisons victoriennes sont vraiment très mignonnes.

Grey Lynn est idéal car le quartier est à quelques pas de Ponsonby et de Kingsland, là où se trouve l’activité des bars, boutiques et restaurants. Vous êtes également proches du CBD, la highway pour partir en week-end…

Il y a des supermarchés et petits épiciers, de nombreuses salles de sport, et un grand parc pour flâner l’été. Bref Grey Lynn c’est le top !  

 

6. Comment trouver un appartement en Nouvelle-Zélande ?

Pour trouver un appartement en Nouvelle-Zélande il faut se rendre sur Trade.me, c’est le site où l’on trouve tout (colocation, voiture, mobilier…) et sur les groupes Facebook (Français à Auckland, Français en Nouvelle-Zélande…)

Ce n’est pas très compliqué. Cela prend en général une semaine.

Si comme la plupart des expats vous rejoignez une colocation on vous demandera juste une caution équivalent à un mois de loyer.

À savoir que les appartements sont généralement loués non meublés, donc il faut prévoir un budget pour l’aménager.

Il n’y a pas de Ikea en Nouvelle-Zélande et les meubles sont hors de prix.  L’idéal c’est de trouver un lit d’occasion sur Facebook Marketplace, Trade.me ou l’un des groupes Facebook de français. Pour tout le petit mobilier et la décoration, on trouve son bonheur au Warehouse, Kmart…

Chambre aménagée pour moins de 300 NZ$

Chambre aménagée pour moins de 300 NZ$

7. Comment trouver un travail qualifié ?

C’est connu, trouver un travail qualifié à l’étranger c’est compliqué – ce qui ne veut pas dire mission impossible. J’ai personnellement trouvé un travail en tant que marketing manager depuis la France et en 3 semaines, alors que je me voyais déjà galérer des mois à trouver un employeur à distance.

L’idéal c’est tout de même d’être sur place, de parler anglais et d’avoir un minimum d’expérience.

Il faut construire son CV aux normes néo-zélandaises et y indiquer que vous disposez d’un visa.

La 1ère barrière est généralement due au fait que les entreprises néo-zélandaises veulent embaucher quelqu’un qui dispose d’un work visa et d’une « kiwi expérience » (une expérience en entreprise NZ). Il ne vaut donc mieux pas mentionner que vous êtes sous working holiday visa. Passez déjà des entretiens et expliquez ensuite que votre visa vous permet de travailler un an sur le territoire néo-zélandais et que vous souhaiteriez ensuite le convertir en work visa avec eux, s’ils souhaitent vous sponsoriser à l’issue de cette expérience.

maison-nouvelle-zelande

Quelques bonnes pratiques dans la recherche d’emploi en Nouvelle-Zélande:

  • Comme partout le networking est primordial. Allez à des conférences, rencontrez des gens, contactez des personnes travaillant dans les entreprises qui vous plaisent via Linkedin, parlez autour de vous de votre recherche d’emploi. Les néo-zélandais sont très sympathiques et accueillants. S’ils peuvent vous aider ils le feront ! 
  • D’un point de vue pratique c’est sur Seek.co.nz et trade.me que l’on trouve les annonces d’emplois. Certaines circulent également sur les groupes Facebook.
  • Inscrivez-vous dans des agences de recrutement de votre secteur. Vous passerez un entretien avec un RH qui se chargera ensuite de vous placer en entreprise. Cela facilite grandement les démarches et c’est beaucoup plus efficace qu’envoyer des CV car le RH va vous vendre à l’entreprise : vous, vos compétences et votre personnalité. Ce qui ne ressort pas forcément sur une feuille de papier. Quelques agences de recrutement dans la communication: 3rd eye / Marsden Inch / The creative Store…
  • Chose bonne à savoir: on trouve généralement l’email des RH sur les sites internets des entreprises, alors ne vous privez pas de les contacter directement.

 


Voir cette publication sur Instagram

Work hard 👩🏼‍💻🚀 Laugh loudly ✌🏼 #rocketgirl #morning #ponsonby @froufrouslingerie @bornestobewild @source_cafe

Une publication partagée par C L A I R E 🌛 (@girlof_themoon) le

Concernant les offres d’emploi n’aillez pas peur de postuler pour des postes qui vous paraissent inaccessible. Qui ne tente rien n’a rien comme on dit.

La Nouvelle-Zélande offre de nombreuses opportunités notamment aux juniors qui se voient vite confier des responsabilités.

Le système est différent : ici on te donne ta chance et ensuite tu dois prouver que tu le mérites.

Une RH m’a expliqué que « les diplômes de ton école ne sont pas vraiment important. Ici on accorde surtout de la valeur à ton expérience et ta personnalité. S’il te manque des compétences on peut te former mais on ne peut pas t’apprendre à avoir telle personnalité qui ira avec la culture d’entreprise. »

En termes de prétentions salariales vous pouvez vous renseigner sur le comparateur de salaires Payscale.

IMG_1194 copie

8. Comment rencontrer des gens ?

Lorsque l’on arrive dans un nouveau pays il faut se recréer un cercle social. Si on travaille beaucoup ce n’est pas facile de rencontrer de nouvelles personnes hors de son entreprise.

  • La colocation est la façon la plus simple de rencontrer des gens, tes colocs deviennent ta seconde famille à l’étranger. De fil en aiguille tu rencontres les amis des amis et une petite bande se crée.
  • Les groupes Facebook sont un bon moyen pour proposer ou rejoindre d’autres personnes qui proposent de sortir ou de partir à l’aventure en week-end – Soyez pas timides ou sortez de votre zone de confort :)
  • Si vous partez en solo en week-end je vous conseille de dormir dans un backpack. On y rencontre tout un tas de voyageurs tandis qu’en camping c’est beaucoup plus difficile de se connecter avec d’autres personnes.
  • L’application meetup permet de rencontrer des personnes par centres d’intérêts : trekking, running, art…vous trouvez des personnes qui proposent des activités selon vos passions.

Last but not least, une fois par mois a lieu la « travelmate » au Fhloston Paradise à Ponsonby. Voyageurs et expats francophones s’y retrouvent autour d’un verre et d’un BBQ pour parler voyage, travail ou simplement se faire de nouveaux copains !

fhloston-travelmate

9. Dans quelle salle de sport s’inscrire ?

Si comme moi tu n’as jamais mis les pieds à la salle de sport, cela va changer en Nouvelle-Zélande (ou pas, la routine Netflix & Uber eat c’est sans frontières)

Ici, tout le monde est inscrit dans une salle, c’est la normalité. J’en ai testé plusieurs et la meilleure selon moi c’est Health & Sport. Elle est située à Kingsland, dispose d’une grande piscine, des machines et les cours collectifs sont tops. Il y a un parking et chose rare, on y trouve souvent de la place. La salle n’est pas blindée donc on n’attend pas 3h pour se servir d’une machine. L’abonnement à la semaine est de 28$ ce qui est le seul bémol.

Dans les salles de sport « haut de gamme » Next Generation est top aussi avec sa piscine intérieure et extérieure et son terrain de tennis. Je ne présente pas non plus Les Mills, la salle de sport par référence mais je ne suis pas fan de l’atmosphère qui pour le coup rempli tous les clichés qu’on peut se faire d’une salle de sport.

Pour ceux qui ont un petit budget et qui veulent seulement utiliser les machines, il n’y a pas mieux que City Fitness. Pour 7$ par semaine vous pouvez utiliser H24 les machines. Il y en a un peu partout en Nouvelle-Zélande. Celui situé sur Newmarket à Auckland est vraiment bien.

 tongariro-crossing

Si vous avez des choses à ajouter ou des retours d’expérience à partager, n’hésitez pas à en faire part en commentaires :) Cet article est une petite liste non exhaustive des questions que l’on se pose lorsque l’on vient s’installer en Nouvelle-Zélande.

D’autres questions ? Contactez moi en message privé sur notre page Instagram Bornes To Be Wild.

 

7 Comments

  1. Aymeric 12 septembre 2018

    Salut !

    Merci pour cet article et pour avoir confirmé mes idées sur la recherche d’emploi qualifié ! En WHV depuis bientôt 6 mois sur Auckland. J’ai déjà bossé pour 2 boîtes, et le boulot que je dois rechercher est sur la shortage list. Je vais aussi pouvoir demander le Visa EHV (extension du WHV de 3 mois) car je bosse en horticulture en ce moment. J’hésite juste entre faire un Visa Essential Skills ou un Work to Residency.

    Bonne route !

    Répondre
    • paul 13 septembre 2018

      Hello Aymeric

      Super, je te souhaite plein de succès dans tes projets ! J’aurais tendance à dire que tu devrais passer par le Visa Essentiel Skills mais si tu es sur la shortage list c’est sans doute différent.
      Le site de l’émigration est très complet, sinon tu peux toujours demander conseil sur le groupe Facebook d’expats en NZ ou « j’ai deja mon ird auckland », ce sont des groupes ciblés pour ceux qui s’installent de façon permanente en NZ donc plus de réponses complètes et détaillées des membres par rapport aux groupes généralistes de backpackers. Autrement Seb de NZ Project est un super conseiller en émigration mais il faut pouvoir s’offrir les frais d’un consultant. Cheers x

      Répondre
  2. Hugo 18 septembre 2018

    Salut,

    Merci pour l’article il est cool.

    J’avais diverses questions. J’envisage de venir en PVT en NZ courant 2019 quand mon contrat en france sera terminé.

    Le but de ce voyage est essentiellement de travailler mais en me réorientant. J’ai un bac +5 en marketing et vente, je travaille comme Commercial Export en vin depuis plusieurs années en France, mais je suis lassé de ce job et ce secteur. Je souhaite me réorienter dans le secteur du Sport et des GYM en particuliers car c’est un environnement ou je me sens bien et qui me passionne depuis plusieurs années. Je vois sur l’article que vous avez pu fréquenter les salles de sport donc vous pourrez peut-être m’aiguiller.

    Ma question est du coup, pensez-vous qu’ils est possible de trouver un job dans les salles de sport, avec seulement une expérience et histoire sportive personnelle, mais sans expérience pro et diplomes spécialisés dans ce domaine ? Quitte à commencer en bas de l’échelle et me former sur le tas en interne.

    En terme de budget, pour vivre sur Auckland ou Wellington, quel est le budget mensuel, et donc combien il faut gagner, pour vivre correctement (en vivant en colloc au moins au début) ?

    A travers ce voyage j’ai besoin de changer d’air, j’ai la chance d’avoir beaucoup voyager (25 pays), mais je veux maintenant tourner la page française, et pourquoi pas à terme m’installer en NZ si le pays me correpond, et si je trouve mon bonheur niveau job.

    Merci par avance, et bravo encore pour vos diverses contributions sur ce site.

    Bonne journée.

    Répondre
    • Claire 24 septembre 2018

      Hello,

      Merci Hugo :)

      Yes, il est possible de trouver un job dans les salles de sport. Je ne suis pas certaine que tu aies besoin d’un diplôme pour être instructeur, en revanche pour être personnal trainer il t’en faut un. L’université d’Auckland propose différents cursus dont certains se suivent en cours du soir. Autrement il existe plusieurs formations online qui sont reconnues en NZ.

      Tu trouveras facilement un job dans ta branche (sales & marketing dans l’industrie du vin) Cela peut être un point de départ pour suivre en parallèle une formation dans le sport.

      Préviens moi lors de ton arrivée en Nouvelle-Zélande et je te présenterai des personnes qui travaillent dans le domaine du sport à Auckland. Ils pourront t’informer davantage sur les différentes formations et opportunités sur place :)

      En terme de budget, je dirais qu’il te faut un minimum de 600 NZ$ par semaine. Avec 900 NZ$ tu peux bien vivre. Tout dépend de ton mode de vie, comme partout voir plus qu’ailleurs les sorties sont un gros poste de dépenses (L’alcool et les cigarettes sont très chers ici)

      All the best dans tes projets !

      Répondre
  3. Kia 8 octobre 2018

    Merci beaucoup pour cet article.
    Il est riche et me conforte dans mes choix.

    J’ai une question très basique. Je suis sur le site d’application du Visa visiteur (+de 3 mois) et il nous est demandé de télécharger des pièces justificatives.

    Il est indiqué que les documents doivent être traduits en anglais. Comment cela se passe? Dois-je faire traduire passeport, relevés bancaires et autres?

    Merci pour votre réponse. A bientôt

    Répondre
    • Claire 15 octobre 2018

      Hello Kia !

      Merci, je suis contente si l’article a pu te conforter dans tes choix pour la Nouvelle-Zélande :)

      Je ne pense pas que tu aies besoin de traduire tes pièces justificatives. En tout cas je n’avais pas eu besoin de le faire pour ma demande de working holiday visa et je suppose que le process du visitor visa est similaire.

      Répondre
      • Kia 23 octobre 2018

        Merci pour le retour, c’est vraiment sympa

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *